Lutte contre le Cynips : une lueur d'espoir, la replantation programmée

19/08/2015 - 09:58


Innovation et patrimoine se répondent

Le 17 juillet dernier, Guy CHARBIT, Directeur général du Crédit Agricole de la Corse, et François ROMEI, nouveau délégué général de notre fondation d’entreprise ont accueilli Pasquin FLORI, Président du Groupement Régional des Producteurs et Transformateurs de Châtaignes et Marrons de Corse (GRPTCMC) et Jacques LAURENT, Vice-Président du Syndicat AOP Farine de châtaigne corse "Farina - castagnina corsa".
À l’occasion de cette réunion de présentation, Guy CHARBIT remettait au Président du GRPTCMC, un nouveau chèque de 30.000 € correspondant au 2ème versement de la dotation de 90.000 € prévue sur 3 années qui servira en priorité aux replantations de châtaigniers.
Cette présentation s’est déroulée dans les locaux du FabLab d’Ajaccio, inauguré début juin. Ce lieu n’a pas été choisi au hasard car c’était l’occasion de mettre en lumière les 2 dossiers majeurs et symboliques de l’action qui guide aujourd’hui notre fondation :

- l’innovation au service du territoire et les nouvelles technologies avec l'ouverture récente du FabLab d'Ajaccio,
- la préservation d’un patrimoine environnemental et le soutien à une activité économique avec le GRPTCMC.

(Nous reviendrons dans un prochain article sur le projet Fablab).

Un premier bilan et de belles perspectives

Comme le présentait Pasquin FLORI, c’est la Haute-Corse qui est le département le plus touché par le cynips avec 191 communes infestées (sur 236 concernées), soit 80% des communes. En Corse du Sud, 55 communes (sur 124 concernées) ont été touchées (soit 45%). Le nombre de communes supplémentaires infestées a été de 14 en 2014 et de 10 en 2015 contre 90 en 2013. 
Le développement du torymus, son adaptation insulaire sont excellents puisque sur ce premier semestre 2015, on a relevé une forte progression des torymus sur les galles de cynips, comme à Campile ou à San Lorenzu.
Afin de maintenir l’entretien de la châtaigneraie jusqu’au retour de la production de châtaignes, plusieurs mesures ont été prises pour aider les producteurs et notamment le versement d’une aide régionale d’un montant total de 541 331,80 € répartis entre 46 opérateurs inscrits en AOP.

La replantation parcellaire est programmée

Aujourd'hui, l’enjeu et la priorité sont de travailler à la replantation de 450 plants de châtaigniers par an jusqu’en 2020, avec des variétés inscrites dans le cahier des charges de l’AOP Farine de châtaigne corse  "Farina castagnina corsa" :
  1. Maîtrise de la multiplication de variétés locales de châtaigniers
  2. Augmentation de la production de châtaignes corses
  3. Maintien du patrimoine variétal castanéicole
Une visite de la pépinière territoriale de Casteluccio était programmée ce même jour, afin de se rendre compte de la bonne croissance des 1000 premiers plans de jeunes châtaigniers de l'année en attente de greffage.
C'est tout le sens du nouvel engagement de A  Fundazione aux côtés des producteurs corses de chataîgnes. Le combat se poursuit.