Un chantier d’insertion pour acquérir des compétences

01/10/2013 - 08:00

La FALEPA, acronyme de « Faire Accéder Localement à un Emploi Professionnel Autonome », est une association créée par la FALEP (Fédération des Associations Laïques d’Education Permanentes) de Corse du Sud en 2007.


Un chantier d’insertion pour acquérir des compétences
Son objectif est de « favoriser la création de toutes activités permettant l’insertion par l’économique de populations en difficulté et de promouvoir toutes initiatives expérimentales et novatrices en matière d’accès à l’emploi ou de projet professionnel ».

Les chantiers d’insertion sont destinés aux personnes bénéficiaires des minima sociaux pour leur redonner un travail, un rythme de vie, mais aussi une formation. Les plupart des personnes recrutées n’ont pas de formations et pas de diplômes.
Les personnes embauchées sont titulaires d’un véritable contrat de travail qui est de 6 mois renouvelable une fois en ce qui concerne le chantier de l’église Saint Erasme.
Sur un chantier d’insertion, il y a plusieurs aspects : un travail technique et professionnel, un travail théorique et un accompagnement social.

Sur le chantier de Saint-Erasme par exemple, les personnes recrutées travaillent à la fois sur la toiture, sur un mur de 36 mètres qu’on appelle plateau technique, et sont formés également pour passer un examen et obtenir un Certificat de Compétences Professionnelles (CCP) de « Maçon du bâti ancien », diplôme équivalent à un CAP.
A noter qu’il s’agit de diplômes recherchés par les employeurs et notamment par toutes les entreprises du bâtiment !

Ainsi, pour Patrice Pellegrin, le directeur de la FALEPA, ce chantier permet de faire de la formation dans un secteur pourvoyeur d’emplois, mais aussi de préserver et transmettre des savoir-faire professionnels (comme les enduits à la chaux par exemple).

C’est comme ça, concrètement, que la FALEP et la FALEPA agissent pour une éducation permanente pour tous, et pour un engagement civique et une citoyenneté active de tous !